imgarticle

Y a de l’eau dans le gaz

publié le 7 mai 2019

Hier soir, les cadres de La République en Marche lillois, avec notamment Violette Spillebout (candidate 2020 à la mairie), se sont réunis à Wazemmes. Placé dans le cadre des lundis-ouverts, rencontre bimestrielle du cercle macroniste local, rendez-vous était donc pris au W à 18h30.

Sis rue des Sarrazins, le W pour Work & Wine, est un de ces odieux endroits comme l’on en voit de plus en plus lorsqu’un quartier est en cours de pacification. On peut y boire du vin, « consommé au verre », accompagné de charcuterie, « choisit à la carte des planches », tout en profitant d’une superbe terrasse ou l’on aura loisir de partager une connection wi-fi haut débit pour « coworker » entre amis...
Plus qu’un bar, c’est la forme de vie « startup nation » qui s’y reproduit, pas trés étonnant à partir de là, qu’une réunion de macronistes y ait lieu.

Fonctionnant par thémes, ces réunions ont pour principe de faire intervenir un « spécialiste » qui aura à coeur d’exposer pendant un temps donné un certain degrés de connaissances sur un sujet. L’idée est ensuite de justifier, d’aprés ce niveau de compétence, de soit disantes nouvelles innovations techniques qui viennent faire consistance dans le programme de la candidate.

Bien qu’interressant d’un point de vue critique de la construction du pouvoir technocratique, il ne nous ai pas apparu opportun de revenir sur la totalité de ce qu’on a pu y entendre. Le sujet du jour était la gestion de l’eau dans la métropole, et on se contentera de remarquer d’une fois de plus ce n’est pas en terme des usages et des usagers que le théme est abordé, mais bien plutot en termes de « ressource-réservoir » et de « consommateurs-clients » que l’on parle d’un élément constitutuant de la vie.
D’ailleurs, Xavier Aguirre, l’expert en eau, est présenté de façon très succinct. En recherchant à peine, il s’avère que ce fameux expert est le directeur commercial de Suez Hauts-de-France. Un détail qui n’avait surement guère d’intérêt.

Fatigués de ces élucubrations fleuves, ne voyant pas le bout de ce rituel entre militants capitalistes, une prise de parole ironique entamera l’interruption de cette farce technocratique.

Alors que cette bourgeoisie voudrait être là où elle veut, quand elle veut en prenant les territoires et les êtres humains comme des nouveaux objets à exploiter, des habitant-es du quartier, qui s’étaient peu à peu regroupés devant l’enseigne, leur opposèrent une manière de vivre indisossiable du quartier qu’ils et elles habitent.

Quand des gilets jaunes leur ont demandé qu’ils s’expliquent sur la répression du mouvement, sur les milliers de blessés, les mains arrachées, les yeux crevés, les personnes en taule, il ne restait plus que le silence de leur technique.

Au passage, le même jour à Caen, la petite fête de La République En Marche avec le 1er ministre, a elle aussi été chahutée.
Nul part vous ne serez les bienvenus !

Ahou ! Ahou ! Ahou !

Suivez nous sur :

facebook instagram twitter youtube